jeudi 7 mai 2009

Texte et photos par Francois Cantin

Envoyez ce reportage à un ami:


Yakiniku et sushi

Le Yakiniku est une méthode de cuisson sur le grill d'origine coréenne, qui est d'ailleurs appelé quelquefois "Barbecue coréen" par les japonais.

L'ingrédient principal est du bœuf mariné dans une sauce sucrée, mais on peut aussi utiliser du poulet ou du porc. Le Yakiniku se sert également accompagné de légumes comme des piments, des carottes, des champignons, des oignons etc. Les sauces utilisées sont le plus souvent les sauces soja, les sauces à base d'ail, sésame ou encore à base de miso.

Pour accompagner ces grillades, on sert généralement du riz, des soupes, du kimchi (légumes marinées dans une sauce piquante), nameul (légumes marinées), et des salades coréennes.

C'est un souper qui est parfait avec des amis. Les restaurants proposent soit des tables conventionnelles ou soit des pièces typiquement japonaises avec tables bases (on mange assis à terre les jambes croisées ). Quelques restaurants offrent le feu sur charbon de bois et d'autres le gaz. Encavé au centre de chaque table repose un grill. Chaque convive participe à la cuisson des plats, ce qui est très plaisant en bonne compagnie. Mentionnons que dans ces restaurants de Yakiniku les japonais consomment une grande quantités de bières pour accompagner ces merveilleux mets, j'adore !


Le Yakiniku

Si on possède un BBQ à la maison, c'est très facile de préparer ce merveilleux plat. Les viandes doivent être marinés au mois 12 heures avant d'être consommées.


Sushi que c'est bon
Les restaurants de sushi que je préfère sont les Kaitensushi ce qui veut dire que nous mangeons au comptoir et les sushi tournent devant nous (comme sur un chemin de fer). Le coût au Japon pour manger des sushi pour 4 personnes est entre 5000 et 7500 yens.

Le nigirizushi est le sushi le plus connu. Il consiste en une boule de riz vinaigré sur laquelle est posée un neta : une tranche de poisson cru ou cuit, mais aussi des crevettes, des oursins, une omelette, des légumes et bien d'autres choses encore. Un peu de wasabi est aussi ajouté.

Le sashimi qui est seulement des tranches de poissons crus sans le riz. Ici à Okinawa c'est surtout le sashimi que l'on mange, et je le comprend car le poisson cru tranché en fine tranche fond dans la bouche, un vrai régale. Je commence à avoir faim :-)

Le makizushi
est obtenu en prenant une feuille d'algue séchée (nori) en étalant dessus une couche de riz et sur le tout on place du poisson et des légumes. Il suffit alors de rouler l'ensemble et de « coller » la feuille d'algue. Le rouleau est ensuite découpé en tranches. Il existe plusieurs types de maki. Je crois que maintenant tout le monde a déjà goûté à des makis.

Le temakizushi est un sushi roulé à la main est un cône formé d'une feuille d'algue séchée remplie de riz et d'autres ingrédients (poissons, légumes, etc.).


Le comptoir avec les sushis qui tournent devant nous


Les chefs sushis (formation spéciale pour apprendre le métier)


Sardines crues... un délice !


La diversité des sushis au Japon n'a rien avoir avec nos sushis occidentaux








Publier un commentaire

 

L'île d'Okinawa

Les habitants d'Okinawa revendiquent leurs différences culturelles avec le Japon : la culture d’Okinawa est en fait un mélange de culture chinoise, japonaise et Sud-Asiatique, avec de nombreuses spécificités, au niveau de la musique, culture et de la nourriture. L'île, par son isolement, présente un endémisme important quant à la faune et la flore, et héberge encore des espèces uniques au monde comme le pic d'Okinawa ou le serpent Habu.

La photo du Mois

La photo du Mois
Château de Shurijo, Naha